Labé, les drames du manque d’éducation sexuelle

Un enfant retrouvé derriere la cloutre de la grande mosquée credit photo: Abdoulaye Sadio Diallo

Un enfant retrouvé derriere la cloutre de la grande mosquée credit photo: Abdoulaye Sadio Diallo

« L’homme est un loup pour l’homme ». Jamais  cette citation n’a été plus vraie que dans cette sordide affaire d’infanticide. Je passais devant la grande mosquée de Labé (400 km de Conakry) quand un attroupement attira mon attention. Plusieurs personnes formaient un cercle autour d’une forme indistincte vue de loin. Je m’approchai pour en savoir davantage. « Que se passe-t-il ici ? » Un jeune homme à l’extérieur du cercle me dévisage avant de répondre à ma question : « C’est le corps d’un nouveau-né qui a été jeté ici. Nous ne savons pas qui est sa mère » précise-t-il. Il venait d’aiguiser ma curiosité d’apprenti-journaliste. Je fends la foule pour voir de plus près.

Le corps était enveloppé dans une couverture. Sur ordre d’un agent de la sécurité présent sur les lieux, je soulève le pagne tâché de sang. On découvre le corps inanimé d’un bébé de sexe féminin, le cordon ombilical encore rattaché au nombril. C’était horrible. Tout le monde était indigné devant la découverte macabre. Y en a qui criaient vengeance si on découvrait l’auteur d’un tel acte. Cachée dans les environs, une jeune femme à l’allure bizarre suivait la scène de loin. Des vieilles personnes parmi les témoins n’ont pas tardé à reconnaitre une femme qui venait d’accoucher. C’était la mère de l’enfant. La colère monte. Les forces de l’ordre interviennent et mettent la femme en sécurité. Elle est immédiatement transférée à l’hôpital pour des soins. La femme a fini par avouer qu’elle était bien la mère du bébé qu’elle n’a pas voulu garder, par crainte de ses propres parents.

Elle avait contracté une grossesse non désirée, conséquence d’une relation sexuelle non protégée. L’homme qui l’a enceintée a toujours nié sa responsabilité, allant jusqu’à menacer la jeune femme si elle persistait à « l’accuser ». Tout cela a abouti au meurtre de ce bébé. Pourtant, c’e n’est pas un cas isolé.

J’ai personnellement noté trois cas d’homicide de nouveau-nés à Labé rien que pour le mois de février 2014. Toujours courant février, un fait insolite a amusé la presse : dans la sous-préfecture de Dalein, à une trentaine de km de Labé-ville, un jeune homme de 18 ans a été accusé d’avoir enceinté plus de 15 jeunes filles en un laps de temps ! Ça a fait rire beaucoup, ça me fait pleurer personnellement. Education sexuelle où es-tu ? En famille, c’est un tabou.

A l’école, on en parle du bout des lèvres comme un cours d’instruction et non d’éducation. Dans cet environnement, les efforts de rares ONG qui abordent la question peinent à avoir des effets positifs sur le terrain.

Un enfant retrouvé derriere la cloutre de la grande mosquée credit photo: Abdoulaye Sadio Diallo

Un enfant retrouvé derriere la cloutre de la grande mosquée credit photo: Abdoulaye Sadio Diallo

Publicités